Santé mentale et psychiatrie

L’identité du LER

Créé en 2016, le Laboratoire d’Enseignement et de Recherche en Santé Mentale et Psychiatrie (LER SMP) cherche des solutions aux problèmes des populations vulnérables sur le plan psychiatrique notamment en:

  • Développant des interventions efficientes
  • Participant activement au développement des compétences professionnelles et d’outils qui facilitent le travail clinique
  • Implantant des programmes qui favorisent l’accès et la continuité des soins.

Plusieurs chercheurs du groupe ont des postes conjoints entre l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source et la Section de psychiatrie sociale du Service de psychiatrie communautaire du Département de psychiatrie du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois. Cet ancrage clinique vise à créer des connexions vivantes entre la clinique, la recherche et l’enseignement. Cette insertion dans le milieu permet également d’identifier rapidement les problèmes émergents qui peuvent faire l’objet de recherches ou de développements.

La psychiatrie communautaire s’adresse aux personnes atteintes de troubles psychiatriques sévères qui ne répondent que partiellement au traitement médical.

Ces personnes présentent souvent des problèmes de soins complexes nécessitant des compétences élevées en soins infirmiers. Les problématiques des patients sont souvent intriquées à des difficultés sociales et économiques nécessitant une collaboration étroite sur le plan interdisciplinaire.

Stratégies

  •  Intégrer nos travaux dans le cadre du modèle du rétablissement.
  • Assurer une relève forte et innovante dans le domaine des soins infirmiers psychiatriques.
  • Confronter les résultats de nos travaux au jugement des pairs en les soumettant à des revues internationales.
  • Rendre les résultats accessibles à l’ensemble des professionnels et au grand public en les publiant dans des journaux de vulgarisation.
  • Intégrer les résultats obtenus dans l’enseignement et la formation continue. L’équipe conduit une réflexion pédagogique constante pour favoriser la transmission des connaissances et des compétences professionnelles.
  • Collaborer étroitement avec de nombreux acteurs socio-sanitaires, institutionnels ou associatifs régionaux.
  • Poursuivre, sur le plan international, nos partenariats avec des équipes françaises, allemandes, kosovares, portugaises et indiennes.
  • Démontrer à plus long terme comment le développement de la compétence dans les soins psychiatriques contribue à la baisse des coûts de la santé et comment la recherche sur les populations vulnérables contribuent au développement de la santé de l’ensemble de la communauté.

Etre rétabli d’un trouble psychiatrique, c’est pouvoir mener une vie riche et pleine basée sur l’espoir et l’autodétermination. C’est le résultat d’un processus basé sur l’expérience de nombreux patients.

L’équipe

 

Les membres du LER SMP avec de gauche à droite, assis : Caroline Fankhauser, Laurent Frobert, Shyhrete Rexhaj et Victor, Noémie Laverne, Iannis McCluskey, debout: Alexandra Nguyen, Agnès Maire, Pascale Ferrari, Joséphine Chaix, Joanie Pellet, Jérôme Favrod.

 

Projets de recherche en cours

Partenaires

Liens utiles

Page personnelle Jérôme Favrod

Facebook du LER SMP

 

Scroll Up