SchmittlerMélanie
Maître d'enseignement
+41 21 641 38 98
Voir les publications
Bâtiment
Saisons
Bureau
235
Étage
2ème

Formations

  • 2009- 2012 : Master en sciences sociales, option anthropologie culturelle et sociale, Université de Lausanne (UNIL).
  • 2006- 2009 : Bachelor en science sociales, mineure en sciences des religions (UNIL).
  • 1995- 1999 : Formation d’infirmière niveau II, Ecole de soins infirmier de La Source, Lausanne.

Activités professionnelles

  • 2012-ce jour: Maître d’enseignement HES, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, Lausanne.
  • 2010-2011 : Chargée de recherche, Association pour la Recherche et la Promotion en Etablissements Gérontopsychiatriques (ARPEGE), Prilly.
  • 2010- 2011 : Chargée d’enseignement, Cours Inter-Entreprise, Ecoles de soins et de santé communautaire.
  • 2009-2012 : Chargée d’enseignement, Croix-Rouge VD et AVDEMS, Formation d’accompagnateur en psychiatrie de l’âge avancé (FAP).
  • 2006-2010 : Infirmière d’appoint, Association lausannoise pour les soins et le maintien à domicile (ALSMAD).
  • 2004-2006 : Infirmière en psychiatrie, ALSMAD, CMS de La Sallaz.
  • 2002-2003 : Infirmière en soins généraux, ALSMAD, CMS de La Sallaz.
  • 1999-2002 : Infirmière. Département universitaire de psychiatrie adulte du canton de Vaud (DUPA). Hôpital de Cery.

Responsabilités formation Bachelor

  • Module Sciences Humaines (ScH 2.1) : 2ème année.
  • Module Santé Mentale et Société (SMS) : 3ème année option thématique.

Responsabilités formation Postgrade :

  • Module 7 du DAS en addiction de la Fédération Romande des Organismes de Formation dans le domaine des dépendances (FORDD).

Domaines d’enseignements :

  • Sciences humaines : Anthropologie culturelle et sociale, Sociologie, Psychologie Sociale, Science des religions, Méthodologie de recherche.
  • Soins infirmiers : Santé mentale, psychiatrie adulte et de l’âge avancé, santé communautaire et soins à domicile.

Travaux en cours

  • 2018-2019: “Les petits arrangements entre patients et thérapeutes, une manière de composer avec le renoncement aux soins”.Description : Malgré l’existence d’un système d’assurance-maladie sociale, de plus en plus de personnes peinent à assumer leurs dépenses de santé. Ce projet s’appuie sur les résultats d’une précédente recherche qui a mis en évidence les petits arrangements entre patients et thérapeutes qui permettent à certains des jeunes retraités modestes étudiés alors de contourner les difficultés d’ordres financiers, réglementaires ou autres les empêchant d’accéder aux soins.Privilégiant un point de vue emic, cette recherche exploratoire recrutera 25 patients vaudois ayant renoncé à des soins afin de repérer et décrire finement les situations de renoncement vécues. Cette analyse sera complétée par une quinzaine d’entretiens menés avec des thérapeutes désignés par les patients ayant eu recours au système des petits arrangements afin d’explorer et analyser les relations patients-thérapeutes. Cette recherche qualitative permettra d’explorer une dimension peu traitée du renoncement aux soins. Financement: Fonds du Domaine Santé de la HES-SO. Statut : Co-requérante.

Recherches terminées

  • 2013-2014: “Jeunes retraité•e•s à revenus modestes dans le canton de Vaud : accès aux soins et pratiques de santé, entre le nécessaire et le facultatif”. Description: Cette recherche s’intéresse à l’accès aux soins des « jeunes retraité•e•s modestes ». Si la situation financière représente un des déterminants principaux dans l’accès aux soins, lors du passage à la retraite, le changement de statut et les modifications de revenu à la baisse contraint ces personnes à revisiter leurs pratiques de santé. Pour opérer des choix en matière de santé, pour renoncer à certains soins de santé non ou mal remboursés, elles développent des stratégies, voire de nouvelles pratiques de santé, afin de satisfaire leur besoin en soins. Cette recherche a pour ambition de mieux documenter cette transformation des pratiques auprès des jeunes retraité•e•s vaudois (ayant entre 65 et 70 ans). Le focus est plus particulièrement porté sur celles et ceux qui se situent dans la frange supérieure de revenus des personnes âgées à bas revenus (ci-après jeunes retraité•e•s modestes). Financement: Réseau d’étude appliquées en politiques sociales, familiales et de la santé HES-SO (REA) puis Fonds du Domaine Santé de la HES-SO. Statut : Co-requérante.
  • 2010-2011: “Impact de la formation d’accompagnateur de l’âge avancé”. Description : Plus de deux ans après que la Formation d’Accompagnateur en psychiatrie de l’âge avancé (FAP) soit disponible dans son entier, cette enquête, menée sur le canton de Vaud, poursuit 3 objectifs : 1. Cerner les conditions intra institutionnelles favorables au développement des compétences visées par FAP et à leur utilisation post-formation. 2. Améliorer la formation dans son ensemble. 3. Evaluer l’impact et l’efficacité de la formation FAP pour les personnes ayant suivi la formation directement et pour les institutions acheteuses. Financement : Fondation Leenaards. Statut : Cheffe de projet.