Colloque “Les soins humanistes comme fondement de la pratique infirmière. Passé, présent et futur.”

Jeudi 4 octobre 2018, le Laboratoire d’Enseignement et de Recherche «Qualité et sécurité des soins» (QSS) de l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source et le Centre de recherche en Economie de la santé, gestion des institutions de soins et sciences infirmières de l’Université Libre de Bruxelles ont organisé un colloque européen dédié à l’approche humaniste dans les soins infirmiers.

Résumé

Ce colloque s’adressait à tous les professionnels de la santé, cliniciens, praticiens, enseignants, chercheurs, managers et étudiants oeuvrant dans le système de santé européen interpellés par l’approche des soins humanistes.

A l’instar des précédentes éditions, il peut être qualifié de succès avec près de 172 participants et 180 étudiants Bachelor. Dès son ouverture, le ton a été donné par Anne-Claude Allin, Directrice adjointe, Doyenne des Affaires académiques: «Parler aujourd’hui des soins humanistes comme guide de la pratique infirmière n’est-ce pas un thème obsolète, dépassé étant donné que le choix de cette profession repose sur des valeurs humanistes?». Certains orateurs tels que le Dr Cara ont montré que bon nombre de médias, comme la plupart des journaux francophones, font état de soins déshumanisants qu’elle définit comme «le fait qu’une personne soit objectivée, ou considérée comme un objet» (Cara, 2018; Christoff, 2014). Ceci n’est pas sans conséquence à la fois pour le patient qui peut vivre un sentiment d’abandon, de souffrance avec la possibilité d’arrêter les traitements mais aussi pour les infirmières qui, dans ces conditions, peuvent éprouver un sentiment d’anxiété, d’épuisement, voire de dépression et quitter ainsi la profession. Devant ce constat, Dr Watson, conceptrice de la théorie du Human Caring (soins humanistes) a réaffirmé la primauté de l’humain et de la signification de son expérience de santé comme principale préoccupation de l’infirmière. Ce ne sont pas tant les actes techniques qui doivent être le centre d’intérêt de la profession infirmière mais la qualité de la relation que cette dernière peut entretenir avec la personne soignée et plus largement sa famille. Par conséquent, l’infirmière devra mobiliser, selon cette perspective, des attitudes de présence à soi et aux autres, d’engagement à vouloir connaître l’autre, de compassion envers l’autre. Dr Watson engage à impulser cette perspective humaniste dans toutes les sphères du soin autant dans la clinique, l’enseignement que dans la gestion et plus largement dans la société où le souci de l’autre ne fait plus forcément partie des préoccupations de chacun.

D’autres orateurs comme Dan Lecocq ont proposé une modélisation très opérationnelle appelée «modèle humaniste en santé» qui a été implanté en Belgique dans certains hôpitaux mais aussi dans l’enseignement Bachelor.

Ce colloque a permis un croisement des perspectives francophones sur la thématique des soins humanistes comme fondement des soins infirmiers mais aussi une prise de conscience par chacun des participants que ce qui anime la profession infirmière doit être d’abord et avant tout la relation humaine.

Liste des intervenants

Voir la liste complète des intervenants

Actes de colloque

Prochain rendez-vous

Un nouveau rendez-vous est pris pour 2020 afin de discuter de l’avancement de ce changement de paradigme en y ajoutant la participation des patients.

Inscrivez-vous en ligne pour être averti-e de la date du prochain colloque caring

Contact

Pour en savoir plus sur le colloque ou contacter le Laboratoire d’Enseignement et de Recherche «Qualité et sécurité des soins» (QSS), écrivez à LER_QSS@ecolelasource.ch