2016 – 2017

2016-Création de 6 Laboratoires d’Enseignement et de Recherche

En marge de la mise en œuvre de la Loi sur les Hautes Ecoles vaudoises (LHEV), la Haute Ecole de la Santé La Source a introduit un projet de première importance au sein de son plan de développement: la création de laboratoires de recherche et d’enseignement qui
regroupent les anciens pôles de recherche et les groupes d’intérêts communs. L’objectif visé est double: favoriser, d’une part, l’articulation entre les missions d’enseignement et de recherche en stimulant la collaboration, et, d’autre part, le transfert de savoirs et de
pratiques entre formateurs et chercheurs.

Préparé durant l’année 2015, avec une échéance arrêtée au 31 décembre 2018, ce projet a démarré formellement en janvier 2016. Six Laboratoires d’Enseignement de Recherche (LER) ont vu le jour. Chacun concentre ses activités dans un domaine bien précis: la santé mentale et psychiatrie, le vieillissement et la santé, la santé de l’enfant et de la famille, la prévention et promotion de la santé dans la communauté, la qualité et sécurité des soins et le système de santé, l’éthique et l’interprofessionnalité. Chaque membre du
personnel d’enseignement et de recherche est affilié à l’un d’entre eux. Cette organisation permet de créer des synergies entre recherche et enseignement et de mutualiser les ressources au sein d’un même domaine.

La première année d’existence de ces laboratoires a permis un certain nombre de réalisations tels que le dépôt de plusieurs projets de recherche, la publication de nombreux articles scientifiques, ainsi qu’une collaboration fructueuse avec le décanat de la Formation
au niveau de l’actualisation des contenus de formation.

2016-Toujours plus de qualité dans l’enseignement

L’amélioration de la qualité des programmes et des moyens pédagogiques est une préoccupation permanente.

Après avoir connu un cycle complet, le programme d’études Bachelor 2012 a été évalué en 2016 par les étudiants et les équipes enseignantes. Les résultats de cette évaluation sont globalement très satisfaisants. Sur les 17 modules évalués, seuls trois d’entres eux nécessitent un travail d’amélioration important qui débutera en 2017.

L’évaluation des prestations des étudiants est un exercice particulièrement délicat en raison des enjeux qui en découlent: réussite ou échec, prolongation d’études, risque d’échec définitif. Cette évaluation va de paire avec celle de la qualité des questions d’examens, un travail que le Comité de lecture des épreuves d’examen a poursuivi en 2016. Il a élargi son mandat en vérifiant également la qualité des corrections des épreuves. Ce travail s’avère essentiel pour garantir la validité des épreuves et l’équité vis-à-vis des étudiants. Il permet, en outre, à chaque enseignant de progresser dans ses compétences d’évaluateur.

Enfin, au niveau de l’efficience des corrections d’examen, une amélioration a pu être apportée: un logiciel d’automatisation des corrections des questions à choix multiples et du calcul des points a été mis en place.

Toujours dans le domaine de l’amélioration de la qualité, relevons quelques nouveautés qui profitent aux enseignants:

  • L’implication d’une avocate chargée de vérifier la validité juridique de nos processus et de former les enseignants aux aspects juridiques liés à l’évaluation. Cette ressource, très appréciée des enseignants, a permis d’aborder de nombreuses questions liées aux réclamations et aux recours.
  • La création du Péda’blog qui met à disposition des collaborateurs de nombreuses ressources (articles, sites web, vidéos) liées à la pédagogie dans l’enseignement supérieur. Le nombre de visites du blog montre l’intérêt de cet outil.
  • Pour les conseillers aux études qui accompagnent les étudiants en difficulté, une nouvelle collaboration avec une psycho pédagogue spécialiste de l’apprentissage a été mise en place, afin de développer des alternatives dans leur accompagnement.

La communauté des étudiants a pu, quant à elle, découvrir un tout nouvel intranet. Afin de répondre au mieux aux attentes des utilisateurs, le contenu et le design ont été pensés par un groupe de travail qui comptait parmi ses membres quelques étudiants.

2016-Des diplômés toujours plus intéressés par une expérience à l’étranger

Les Affaires internationales de La Source ont compté que 58% des diplômés ont réalisé une expérience internationale dans le cadre de leur cursus Bachelor, soit 2% de plus qu’en 2015.

2017-Un goût d’innovation à la Formation postgrade

Entamé fin 2016, le travail de refonte de l’offre de formations postgrades a bien avancé en 2017. Cette refonte vise à mieux répondre à l’évolution des besoins des professionnels, des employeurs et du système socio-sanitaire. Pour ce faire, les programmes postgrades ont été totalement repensés. Dès septembre 2018, ils s’articuleront dans un dispositif de formation innovant offrant notamment une plus grande perméabilité entre eux, des équivalences facilitées ainsi qu’un riche éventail de modules à options.

Le travail s’est centré en 2017 sur l’identification des besoins (population et professionnels), l’analyse des programmes actuels, la conception du nouveau dispositif et une large consultation tant à l’interne de l’Ecole qu’à l’externe.

2017-Une première réussie pour notre nouveau CAS

Le lancement en janvier 2017 du CAS (Certificate of Advanced Studies) en leadership éthique et responsabilité professionnelle dans les organisations de santé a été couronné de succès. Un signal positif que les témoignages des 26 participants sont venus corroborer. Parmi les points positifs relevés figure notamment le fait d’avoir pu développer une expertise dans l’identification de problèmes éthiques et adopter une position professionnelle experte intégrant les rôles et responsabilités (clinique, juridique, déontologique, éthique) des acteurs impliqués. Le CAS leur a permis également de situer le travail de l’éthique du soin à partir d’une analyse des enjeux organisationnels et sociosanitaires.

2017-Une formation Bachelor toujours plus riche

En 2017, de nouveaux contenus se sont ajoutés au catalogue des modules et cours à options proposés à La Source, et pas des moindres! Un premier module «innovation et sécurité des soins» a permis à 9 étudiants, en collaboration avec des enseignants et des ingénieurs, de travailler à la création d’un cours sur la transfusion sanguine utilisant la réalité virtuelle.

Cet outil de simulation permettra à l’ensemble des étudiants de réviser les principes de sécurité à respecter dans l’administration d’une transfusion. L’expérience a été très fructueuse pour les parties prenantes. Du côté de la startup UbiSim, les ingénieurs ont bénéficié des réactions des utilisateurs, enseignants et étudiants, à chaque étape du développement de leur produit et pu, ainsi, améliorer leur logiciel en continu. Du côté de nos étudiants, la participation à ce module leur a permis d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles et techniques. En créant l’environnement et les conditions propices à la création d’un nouvel outil dédié à l’enseignement des soins infirmiers, La Source innove, fidèle à son héritage historique d’école pionnière en matière pédagogique.

Dans un autre registre, un nouveau «module international» a été inauguré avec un réel succès en 2017. Ce module de 3 crédits européens (ECTS) prépare les étudiants à leurs stages à l’étranger, particulièrement dans les pays en voie de développement.

Au niveau des cours à options, les étudiants de La Source profitent d’un nouveau cours interprofessionnel sur la douleur, conduit par la Faculté de biologie et médecine de l’Unil. Il réunit désormais des étudiants en médecine et en soins infirmiers (3ème année Bachelor).

2017-Naissance du Vice-décanat de l’Innovation

La Source créé le Vice-décanat de l’Innovation, avec à sa tête la Doctoresse et Professeure Ordinaire HES, Dominique Truchot-Cardot.

Le Vice-décanat de l’Innovation est le fruit de la volonté de La Source de donner un réel coup d’accélérateur à l’innovation.

Par ailleurs s’est ajoutée la perspective d’ouvrir en 2018, dans l’extension de l’École à Beaulieu, un espace dédié à l’innovation: le Source Innovation Lab (SILAB).

2017-Le nouveau visage du Vice-décanat de la Recherche

En mai 2017, nous avons eu le plaisir d’accueillir au sein de nos équipes Dr. Séverine Vuilleumier en tant que Professeure Ordinaire et Vice-Doyenne de la Recherche.