1950 – 1959

1950 – Enfin une infirmière à la direction de La Source!

Après avoir remplacé avec succès le directeur, Pierre Jaccard, parti se former aux Etats-Unis, Gertrude Augsburger prend la place de co-directrice interne en 1949. Cette même année, la Croix-Rouge suisse répond favorablement à une demande de subvention de l’École, mais avec une condition sine qua non: il faut que la direction et la sous-direction de La Source soient exercées par des infirmières. Le Journal La Source fait écho à cette exigence. Il mentionne en novembre 1950 que: «Depuis bien des années, on faisait presque grief aux dirigeants de La Source d’être la dernière école du monde dirigée par un directeur masculin. […]» Le choix se porte sur Gertrude Augsburger qui succède ainsi à des pasteurs et un médecin.

Afin de se préparer à sa future fonction, elle fait en 1950 plusieurs mois de voyages d’études en Finlande, Belgique et Angleterre. Elle écrit un rapport qui révèle de nombreuses idées intéressantes à mettre en place dans la formation donnée à La Source. Vous pouvez l’entendre s’exprimer sur La Source et sa direction alors qu’elle fête ses 90 ans. Elle est interviewée par Mme Christiane Augsburger, directrice de 1988 à 2005.

Qui est Gertrude Augsburger?

Gertrude Augsburger nait en 1901 dans l’Oberland bernois. Son père est pasteur. Elle suit une formation secondaire puis l’École de jeunes filles de Zurich. Elle entre à La Source en 1925 et y obtient son diplôme en 1929. Elle complètera sa formation générale par un diplôme d’infirmière-visiteuse, obtenu en 1932 à l’École sociale pour femmes de Genève.

Gertrude Augsburger travaille au Dispensaire de La Source de 1931 à 1945 et en devient rapidement l’infirmière-chef. Dès 1944, elle est nommée monitrice puis, dès 1945, seconde la sous-directrice de La Source. Parallèlement, elle s’engage dans les associations professionnelles: présidente de l’Association des infirmières de La Source entre 1945 et 1949 et vice-présidente de l’Association suisse des infirmières et infirmiers diplômés (ASID) de 1944 à 1948.

En 1949 elle prend la place de co-directrice interne de La Source avec Pierre Jaccard avant d’être nommée directrice en 1952. Elle occupe cette fonction jusqu’en 1964. Les principaux actes de sa direction sont la consolidation du nombre de monitrices et leur formation; une forte évolution dans les programmes et l’organisation des études dès 1953. Elle s’assure que les nouvelles constructions et rénovations, effectuées entre 1958 et 1961, soient adaptées aux besoins des soins infirmiers.

1958 – Un nouveau visage architectural pour La Source

Entre 1958 et 1961, le visage architectural de La Source change profondément. Au nord, le bâtiment des élèves est rénové et rehaussé d’un étage. Dans les jardins et vergers, on construit des logements pour les infirmières diplômées qui travaillent à La Source. Quelques salles de classes y sont aménagées.

Au sud, l’ancienne villa La Source et les bâtiments environnant sont détruits. A leur place, une aile ouest de la clinique est construite. L’ancienne clinique est modernisée et l’infirmerie est transformée en habitation destinée au personnel de maison. Cet immense chantier durera 4 ans et se terminera en 1962 avec la pose, à l’entrée nord de la Clinique, de la sculpture qui orne encore sa façade: «Asklepios», œuvre de J.-G. Gisiger. Elle représente le bâton du dieu grec de la médecine entouré de son inséparable serpent.

D’étapes en étapes, le nouveau visage de La Source

En 1955 déjà, les discussions administratives relatives à la construction commencent. Au vu de l’ampleur du projet, de son coût financier, mais aussi des difficultés liées à la nécessité de maintenir en exploitation, même partielle, la Clinique et l’École, la construction ne démarre réellement qu’en 1958. Le financement en est assuré conjointement par les Cantons de Vaud, de Genève et de Neuchâtel, la commune de Lausanne ainsi que par la Croix-Rouge suisse. La cérémonie de la pose de la première pierre marque le début des travaux en avril 1958. Aucune opposition n’est faite à cet immense projet.

Les travaux se répartissent en deux étapes principales. La première concerne toute la partie nord. Les vergers et les jardins laisseront place, en 1959, à un logement pour les infirmières diplômées travaillant à La Source contenant aussi quelques salles de cours. Dans la même lignée, le bâtiment de l’École se fait une nouvelle beauté et sera augmenté d’un étage.

La seconde étape concerne le sud de la propriété, après la démolition de l’ancienne villa La Source et des bâtiments environnant en 1958. Puis, de janvier 1959 à août 1961, une nouvelle aile à l’ouest de la Clinique sort de terre, l’ancienne clinique se modernise, et l’infirmerie se transforme en habitation destinée au personnel de maison. Désormais, l’entrée de la nouvelle Clinique se fait par le nord.

L’inauguration officielle de l’ensemble a lieu le jeudi 30 novembre 1961.