CAS Santé au travail

CAS Santé au travail
Le CAS en interventions spécifiques de l'infimier-ère en santé au travail vous offre une formation complète.

Elle vous donne les moyens de mener des projets au sein de votre entreprise et de développer une expertise en santé au travail.

La prochaine édition démarre le 16 janvier 2018. Les inscriptions sont en cours!

Envie d’en savoir plus? Prochaine séance d’info mardi 5 septembre 2017 à 18h.

Pour que santé et travail soient compatibles

Bouleversements et changements des valeurs traditionnelles dans le monde du travail, difficultés à conjuguer vie personnelle et vie professionnelle, vieillissement de la population des travailleurs, risques professionnels émergents!

Tous ces éléments influencent le monde du travail d’une société en mouvance. Dans cette perspective, l’employé-e peine, par moment, à trouver sa place dans son entreprise, elle-même incertaine dans un marché mondialisé.

Un-e professionnel-e en santé au travail bien formé-e et dynamique permet à son entreprise ou institution d’être plus performante tout en favorisant des bénéfices réciproques.

Formation

Une formation spécifique et unique en Suisse

Ce programme aborde le couple santé-travail sous divers angles:

  • La promotion et la prévention;
  • Les risques et les pathologies professionnelles;
  • L’état des recherches en santé au travail.

La formation a lieu sous réserve d’un nombre suffisant de participants.

Objectif du CAS

  • L’approfondissement des mécanismes de protection et des facteurs de risques professionnels;
  • L’utilisation d’outils afin de comprendre l’activité de l’entreprise et analyser les effets sur la qualité de vie des travailleurs;
  • L’ouverture sur les aspects législatifs, les assurances sociales et l’éthique des professionnel-le-s de la santé au travail;
  • L’identification des problématiques de santé au travail et la participation interdisciplinaire à leur résolution;
  • Le développement d’une posture professionnelle en réponse aux difficultés rencontrées par la clientèle.

Modules

Les problèmes de santé au travail (MED SEC) – 7 jours / 4 crédits ECTS

  • Ils sont explorés sous l’angle de la médecine, de la sécurité et de la santé au travail. Le rôle prépondérant de l’infirmier-ère de santé au travail dans l’identification et l’analyse de risque est étudié. Lorsqu’il est maîtrisé, il permet le maintien et l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Promotion, prévention en santé au travail (PROM INTER ) 6 jours / 3 crédits ECTS

  • L’infirmier-ère de santé au travail apprend à élaborer des offres de prestations pertinentes. Il/elle fait valoir son point de vue spécifique, tout en s’adaptant à la culture d’entreprise et organise, en coopération avec l’équipe multidisciplinaire, des actions de promotion de la santé en entreprise.

L’environnement du travail (ENVIR TRAV) – 3 jours / 2 crédits ECTS

  • L’infirmier-ère de santé au travail apprend à orienter ses prestations dans la logique économique et managériale de l’entreprise. ll/elle apprend la planification, l’élaboration, puis la conduite de projets dans une perspective de développement durable dans l’entreprise.

Ergonomie (ERGO) – 5 jours / 3 crédits ECTS

  • L’infirmier-ère développe des compétences et acquiert des instruments afin de comprendre l’activité de l’employé-e sur son lieu de travail. Il/elle analyse ses effets sur la qualité de vie des travailleurs. Cela lui permet d’offrir des prestations en inscrivant son action dans la logique économique et managériale de l’entreprise.

Certification (CERTIF) – 5 jours / 3 crédits ECTS

  • Ce module comprend l’accompagnement pédagogique et méthodologique soutenant la réalisation du travail de certification et la validation de chaque module. Il se déroule de manière filée tout au long du programme.

Les cours ont lieu alternativement à l’Institut et Haute École de la Santé La Source et à l’Institut universitaire romand de Santé au Travail – IST.

Responsable du CAS

Lucette Clivaz

Public cible

Les infirmières et les infirmiers travaillant en entreprise ou intéressés par la santé au travail et souhaitant se diriger vers ce domaine d’activité.

Titre délivré

La formation mène à un Certificat d’études avancées HES·SO (CAS) en Interventions spécifiques de l’infirmier-ère en santé au travail de 15 crédits ECTS.

Conditions d’admission

  • Être titulaire d’un bachelor HES en soins infirmiers, ou titre jugé équivalent;
  • Attester d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans dans les soins infirmiers;
  • Exercer dans le domaine de la santé au travail ou avoir un projet dans ce sens (dans ce dernier cas, un stage doit être effectué);
  • Une procédure d’admission sur dossier est possible pour les personnes ne disposant pas des titres requis.

Prix

Finance d’inscription: CHF 200.-
Prix de la formation: CHF 6’300.-

Ces prix peuvent être sujets à modifications.

Conditions de désistement

Tout désistement doit être annoncé par écrit au secrétariat de la formation continue.

En cas de désistement 3 semaines avant le début des cours et jusqu’à la veille du premier jour, 50 % du montant de l’écolage reste dû à l’école.

En cas de désistement dès le 1er jour de cours et durant la formation, la totalité du montant de l’écolage reste dû.

La finance d’inscription reste due.

Information et inscription

Institut et Haute École de la Santé La Source
Secrétariat Formations continues postgrades
Avenue Vinet 30
CH – 1004 Lausanne
T +41 21 641 38 63
infopostgrade@ecolelasource.ch

Admission sur dossier

Pour les personnes qui ne disposent pas des titres requis l’admission sur dossier est possible:

Ce qu’en disent les étudiants

Marie, Infirmière en poste dans le secteur industriel à Genève
Pourquoi avez-vous fait cette formation?
Durant ma formation dans le CAS de Santé au travail, j’étais en poste dans un service de santé au travail en milieu hospitalier.
La spécificité de ce travail de suivi des collaborateurs (au niveau législatif, prévention, sécurité) m’a montré très vite que se former était une évidence et une nécessité.

Que vous a apporté cette formation sur le plan professionnel?
Ce CAS m’a permis de faire des liens concrets avec ce que je vivais sur le terrain, grâce aussi aux apports théoriques, selon moi indispensables. L’expérience du terrain est un atout majeur, mais sans les outils, le travail devient plus compliqué et peu professionnel. J’ajouterais même que l’infirmière en santé au travail doit souvent faire preuve d’initiative et de perspicacité (avec un soutien médical pas toujours sur place).

Recommandez-vous cette formation?

Bien sûr, que je recommanderais la formation en Santé au travail! Elle m’a apporté une autre forme de maturité sur le plan des interactions à la fois humaines et professionnelles. Je dirais que c’est un plus, un atout majeur et stimulant, dans une activité où le monde du travail est en perpétuel mouvement. Se former me semble une garantie majeure pour fournir un travail de qualité en se remettant en question de façon continue. Se former demande toujours de l’investissement personnel, familial, professionnel et humain surtout, mais c’est une riche expérience, dont on sort toujours différent.

Scroll Up